Dragons, mythes et légendes...

Forum de l'association de jeux de rôles, jeux de figurines et de stratégie de la MJC de Narbonne
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Le premier trimestre est lancé! Fourbissez vos dés, affûtez vos crayons, et préparez les pots-de-vin pour les MJ!


Partagez | 
 

 Qin: Les royaumes combattants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blaarg
Raoul Le Maou
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 31
Date d'inscription : 29/08/2013

MessageSujet: Qin: Les royaumes combattants    Mar 22 Mar - 9:55

Historique:
Du chaos originel ont émergé les deux principes antagonistes qui régissent l’univers : le yin et le yang. De leur opposition incessante est née l’énergie vitale, source de toute vie, le chi. Ce dernier a engendré, le Ciel, la Terre, les éléments ainsi que les dix milles êtres vivant en ce monde. En ces temps immémoriaux l’humanité s’organisa en un vaste empire dirigé par un empereur dépositaire d’un mandat céleste et divin. Las ! les forces du chaos, profitant de la déchéance de lignée impériale, mirent fin à ces temps bénis et l’Empire implosa en plusieurs Hégémonies dirigés par de puissants seigneurs féodaux qui n’eurent de cesse de se faire la guerre. Enfin les Hégémonies s’affranchirent totalement de la tutelle de la dynastie impériale, proclamant leurs indépendances et transformant leurs royaumes féodaux en État légiste et dominé par la bureaucratie.

Aujourd’hui ce qui était l’Empire se compose de 7 royaumes, dit Royaumes Combattants, qui cherchent chacun à recomposer l’Empire légendaire sous sa propre tutelle. Le Qin, royaume de l’Ouest est en passe de devenir le plus puissant d’entre les Royaumes. Sa force repose sa puissante armée, des lois très dures qui encadrent chaque aspect de la vie des habitants et des services secrets extrêmement compétent.

Le Qi, royaume de l’Est, est le rival le plus sérieux du Qin. Sa puissance se base sur une armée moins nombreuse que celle du Qin mais très compétente et un rayonnement culturel inégalé. Le Qi abrite le plus d’érudit, d’université et de sages que tous les autres royaumes.

Le Zhao est l’un des trois petits royaumes du centre. Cet état doit sa survie à ses haras, les plus réputés et les plus nombreux des 7 royaumes. Les chevaux permettent au Zhao d’avoir une armée excessivement mobile et assure un commerce très profitable. L’économie est d’ailleurs l’atout majeur de ce royaume.

Le Chu est l’État du Sud, il est celui qui a récupéré le plus vite son indépendance vis-à-vis de l’Empire moribond. Contrairement au reste des royaumes le Chu n’a pas l’ambition de reconstruire l’Empire mais de se venger de lui en annexant les autres territoires. Sa puissance repose sur une bonne armée, un territoire immense qui fournit de nombreuses richesses et ressources.

Le Yan, Royaume du Nord-Est, est un État frontalier dont la réforme bureaucratique n’a pas été totalement mené a bien ce qui ancre le Royaume dans un certain archaïsme. Les forces armées du Yan sont conséquentes mais éternellement occupée à défendre son territoire et le reste de la civilisation contre les barbares des steppes du nord si bien qu’elle ne sait presque que défendre. Considéré comme quantité négligeable par les autres Royaumes le Yan perd chaque année un peu de terrain.

Le Wei est l’un des trois royaumes centraux, à la faiblesse avérée car son armée a été presque anéantie par deux cuisantes défaites infligé par le Qi. Le Wei est le refuge de tous les fanatiques religieux et le conflit opposant les prêtres à la bureaucratie a presque plongé le pays dans une guerre civile.

Le Han est le derniers des royaumes centraux. Petit état à la position difficilement défendable le Han survit malgré des forces armées relativement réduites. L’arme qui assoit le pouvoir du Han est la diplomatie et la politique. Tous les traités passés entre les 7 royaumes se signent dans la capitale du Han même quand cet État n’est pas concerné.

Administration et Armée

Les 7 Royaumes sont des États centralisés, modèle de monarchie absolu. Au sommet le Roi prends toutes les décisions secondé et conseillé par des ministres plus ou moins influents. Il est entouré d’une cour de hauts-fonctionnaires, de prêtres taoïstes, d’érudits (savants ou lettré), d’artistes. Les pays sont divisés en district composé d’une petite ville et des villages et terres qui l’entourent. Chaque district est gouverné par un magistrat, pour les affaires civil, et un officier (minimum un capitaine) pour les affaires militaires. Les commanderies regroupent plusieurs districts et font le lien entre ces derniers et l’État. Chaque district est gouverner par deux gouverneurs : un civil et un militaire (minimum un commandant). La conscription est obligatoire dans tous les royaumes. Chaque homme de vingt-trois ans doit donner deux ans à l’armée : un an à la capitale et un an sur les frontières. Après quoi les conscrit doit passer minimum un mois dans la caserne de son district pour l’entrainement aux manœuvres. Le reste de l’armée est composée de militaire de carrière.

Vie courante

Le nom de famille précède toujours le prénom car la famille est perçue comme l’unité de base de la société et donc plus importante que les individus qui la compose. Ainsi tout honneur ou déshonneur de l’un des membres rejailli sur toute sa famille. Chaque individu porte au long de sa vie trois prénoms : l’un d’enfance, le second est attribué à la majorité par les parents, enfin un choisi par l’individu en lui-même comme surnom ou nom professionnel. L’étiquette est très importante, on s’adresse à un fonctionnaire avec son grade ou s’il est inconnu avec le titre Votre excellence, de même pour tout aristocrate. Le terme de shifu est utilisé pour désigner un maître. Pour des inconnus on utilisera Monsieur ou Madame suivi du nom de famille, s’adresser à quelqu’un par son seul prénom étant excessivement grossier ou familier. Il s’agit d’une société patriarcale très stricte où les femmes sont soumises aux hommes toute leur vie durant : les épouses à leurs maris, les sœurs à leurs frères, les veuves à leurs fils.

Les voyages

Le mode de transport le plus utilisé est la marche à pied avec sac, mule ou charrette à bras selon la quantité de biens à transporter. Les voyages par voie fluviale est également très populaire et bien organisé, il est toujours possible de trouver un paysans qui vendra sa barque ou un marchand prêt à transporter des passagers au milieu de son fret. Les chevaux restent rares ils sont réservés aux aristocrates et riches marchands en raisons de leurs prix, les autres cavaliers étant généralement des messagers au service d’une armée.
Enfin voyager n’est pas sans risques brigands et pirates n’hésitant pas attaquer des voyageurs isolées ou sans protection suffisante. La criminalité touche également les villes avec les habituelles guildes de valeurs, assassins, tripots et bordels clandestins.

En marge de la société

Déchue et disgraciée par les réformes légistes successives la noblesse n’a pas totalement disparue de 7 royaumes. Certains nobles se sont ainsi repliés dans leurs terres dans des endroits reculés des 7 royaumes. Ils y perpétuent le style de vie ancestrale fait d’honneur, de loyauté, de féodalisme, de vengeance et d’arts martiaux. Dans le jiang hu, ou monde des forêts et des lacs, règnent les arts guerriers tenus en très haute estime par les différents clans de nobles qui règnent sur ce monde. Le wu lin, ou monde des arts martiaux, les chevaliers ou da xia sont en quêtes de perfection, des sortes de paladins chinois. Ici les lois des royaumes n’ont pas cours et sont remplacés par les lois du clan régnant et l’ancien code d’honneur de la noblesse. Bien sûr ce monde à part attire à lui toute sortes de paria, troupes de bandits, illuminés, magiciens, etc…

Philosophies et religions

Comme le dit le sage il y a dans les 7 royaumes « cents écoles de pensées. » Parmi elles le confucianisme est la philosophie de l’harmonie sociale qui croit en la bonté de l’homme et vise à l’établissement d’une société harmonieuse.

Le légisme est une doctrine fondée sur la prééminence de la loi sur l’individu et l’humanisme du confucianisme. Elle a pour but d’établir un État parfait dirigé par souverain législateur qui contrôle tous les aspects de la vie de ses sujets par des lois. Philosophie d’État dans tous les 7 royaumes

Le mohisme est une philosophie profondément pacifiste très en vogue parmi le peuple lassé des guerres incessantes. Elle est basée sur l’idée que l’origine de tous les maux de l’humanité se dans l’hostilité que l’homme, égoïste et isolé, voue à tous ses semblables et prônent une vaste communauté solidaire où chacun traiterait autrui en prochain pour y remédier.

Les religions ont été codifiées et intégrées dans le taoïsme, sorte de melting-pot de toutes les croyances populaires des différentes contrées des 7 royaumes. Le taoïsme est basé sur l’opposition entre le yin et le yang, la croyance en 5 éléments primordiaux : l’Eau, le Feu, le Bois, le Métal et la Terre, à l’existence du Chi, énergie vitale source de toute vie et en l’existence d’une multitude de divinités allant de l’esprit le plus simple (celui d’une pierre par exemple) au Dieu le plus puissant, l’Auguste Empereur de Jade qui règne sur le Ciel. Le taoïsme comprend un enfer gouverné par 10 rois et les démons qui vont avec.

Il y a quatre voies ésotériques dans le taoïsme : l’alchimie interne (sorte de médiation qui permet d’améliorer son corps) et l’alchimie externe (la science des potions, poissons, onguents) qui ont pour but la recherche de l’immortalité, la divination qui permet de connaitre passé, présent et avenir et d’interroger les esprits et divinités et enfin l’exorcisme qui lutte contre toute forme de non-vie : morts vivants, fantômes, démons, etc…

_________________
Ad mortem dies extremus peruenit, accedit omnis
Revenir en haut Aller en bas
Blaarg
Raoul Le Maou
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 31
Date d'inscription : 29/08/2013

MessageSujet: Re: Qin: Les royaumes combattants    Mar 22 Mar - 10:15

Création des personnages:

N'ayant pas beaucoup de temps pour potasser et ayant tout de même certains désirs pour cette campagne, je ne souhaite pas que les PJ soient conçus pour être des brutes optimisées au technorôlisme.

Donc pour mes 4 ou 5 joueurs je vais vous demander en devoir de week end de faire un petit historique de leur personnage (naissance, vie actuelle, aspirations etc........). Essayez d'être le plus précis possible: envoyez en MP.
On réfléchira ensuite ensemble au personnage qu'on construira à partir de ça (et pas l'inverse).

Contraintes: Quelques petites contraintes liées à mon scénario de départ (et à la cohérence du groupe et du récit)

- Vos personnages ont environ 16 ans (majorité).
- Vous commencerez dans une petite ville (Nao) du royaume des chevaux (Zhao). C'est une ville marchande frontalière du Wei et du Qi.
Vous pouvez donc être un habitant du Zhao mais vous pouvez également venir de n'importe quel royaume à condition de l'expliquer dans votre Background: disciple d'un maître présent dans la ville, voyageur avec son maître (oui c'est bien d'avoir un maître quand on est tout jeune), envoyé d'un autre royaume. Etc.  
- Vous vous connaissez de près ou de loin (c'est une petite ville).

Concept:
Dans Qin, les joueurs endossent le rôle de simples habitants des 7 royaumes, promis néanmoins à un destin exceptionnel. Les personnages sont, dès leur création, plus puissants que les habitants moyens. Ce sont des héros. L'ambiance du jeu se veut proche des grands films d'arts martiaux chinois (les Wu Xia Pian) de style "Tigre & Dragon", "Le secret des poignards volants", "Histoire de fantômes chinois", "Zu, les guerriers de la montagne magique" ou encore "Hero" (dont l'histoire est, de surcroît, située en plein dans la période du jeu).

Vos guerriers pourront donc attraper les flèches en plein vol, courir sur l'eau, grimper le long des murs (voir même tout simplement s'envoler), défoncer des murs à coups de poings, tenir en équilibre sur la pointe d'une lance ou encore transformer n'importe quel objet en projectile mortel, le tout à 1 contre 10 et sans verser une goutte de sueur.

Archétypes:
Après moult hésitations j'ai décidé de proposer les 7 archétypes de base (liste non exhaustive). Il ne s'agit pas de personnages mais de grandes catégories qu'il conviendra d'affiner ensuite pour avoir un véritable héros.

- Wu Xia, chevalier errant (errant petit patapon):
    Par nécessité ou bien par choix, vous êtes devenu un membre émérite du monde des arts martiaux, le jiang hu. Vous vouez votre vie à la maîtrise de ces arts martiaux. Vous vous êtes certainement choisi une arme de prédilection, discipline dans laquelle vous aspirez à l'excellence. Que cela soit par tradition, pour la gloire ou par défi personnel, vous arpentez désormais les routes du Zhongguo, monnayant ça et là vos talents de combattant. Mais vous ne vous engagez jamais dans une lutte sans une cause juste à défendre. Car, comme aimait à la répéter votre shifu, "le guerrier qui vainc ses ennemis avec son arme est fort, celui qui combat avec son cœur est grand".

- Soldat du Royaume:
    Enrôlé de force dans l'armée du royaume ou loyal serviteur du souverain, vous voilà maintenant devenu un militaire. Cavalier ou fantassin, conducteur de char ou arbalétrier, vous connaissez la dure discipline du soldat et la vie de caserne. Dans cette époque troublée, les occasions de se battre ne manquent pas. Conflits frontaliers, raids de représailles, escortes ou opérations de maintien de l'ordre, les armoiries et couleurs de votre régiment sont déjà associées à de nombreux faits d'armes. Une vie certes dangereuse mais également excitante pour qui sait manier une arme et fait preuve de courage. Honneurs et promotions attendent les plus valeureux et l'on a déjà vu de simples soldats sortir du rang et se hisser au plus haut niveau de la hiérarchie militaire, voire même devenir général. A moins que, las des carnages et des batailles où tombent chaque fois plus de vos frères d'armes, vous n'attendiez que la première occasion pour déserter et refaire votre vie. Dans ce cas, vous pourrez au moins choisir vos propres combats.

- Exorciste:
    Comme si les déprédations commises lors des guerres incessantes ne suffisaient pas, le monde surnaturel s'arrange lui aussi pour compliquer la vie des citoyens du Zhongguo et mettre en péril leur fragile existence. Un guerrier vaillant et une lame bien forgée peuvent défendre votre demeure contre des soudards. Mais que peuvent-ils contre un fantôme vengeur ou un démon maléfique ? Rien ou si peu. C'est là que vous intervenez. Vous avez l'enseignement secret d'un maître mystique et décidé de mettre votre science du Tao au service des autres et surtout de l'équilibre universel. On vous considère souvent aussi effrayant que les menaces impies que vous combattez. Peu vous importe que l'on vous aime ou pas, votre mission dépasse de loin les capacités de compréhension de vos semblables. Sans vous, sans les exorcistes, les créatures infernales auraient depuis longtemps pris possession de ce monde. Vous laissez les Rois et les guerriers à leurs luttes futiles. Vous savez que vous livrez le vrai combat.

- Adepte:
    Le cliquetis des armes et le fracas des batailles résonnent dans tout le Zhongguo. Le modèle d'étatisme absolu répandu par le royaume du Qin se généralise partout et des gens comme vous deviennent de plus en plus rares car raillés dans le meilleur des cas, persécutés au pire. Pourtant, vous détenez une sagesse ancestrale, la maîtrise de forces surnaturelles et la compréhension d'un monde au-delà du simple regarde des autres mortels. Adepte taoïste, vous conservez et perpétuez ce savoir précieux et vous menez inexorablement votre quête à travers les Royaumes combattants. Toujours à l'écoute des autres, vous dispensez votre art à ceux qui en ressentent le besoin. En effet, nombreux restent les habitants du Zhongguo qui, même s'ils s'en cachent, continuent de respecter les enseignements ancestraux du Taoïsme. Vous êtes comme un phare pour ceux-ci, et une épine dans le pied des lettrés trop zélés. Mais votre science reste éternelle et vous-même, dans une ultime apothéose, découvrirez un jour le divin secret de l'immortalité.

- Hors la loi:
    La pression de l'Etat, le poids de la bureaucratie, la corruption des agents gouvernementaux se font chaque jour plus pesants sur les habitants du Zhongguo. La plupart acceptent ce fait, préférant se soumettre à cette vie de compromis dans l'espoir d'un peu de sécurité au quotidien, ou ne se posant même pas de questions. Vous avez subi votre lot d'humiliation, de souffrance et d'oubli de soi. Mais vous avez décidé de réagir. Vous ne serez jamais ni l'esclave ni le serviteur de personne. Les lois que l'on vous impose ne vous conviennent pas, elles raillent vos croyances, vos valeurs et les anciennes traditions. Puisqu'il en est ainsi, vous les rejetez et choisissez de vivre selon votre propre code. Cela vous a déjà attiré pas mal d'ennuis et ce n'est qu'un début au sein des Royaumes et de leur société de plus en plus policée. Mais si cela correspond au prix de la liberté, qu'il en soit ainsi, vous acceptez de le payer avec allégresse.

- Espion:
    L'état de tension permanent qui règne entre l'orgueilleux royaume du Qin et ses rivaux se trouve à la source de bien nombreux complots et conflits. Une véritable aubaine pour une personne telle que vous. Car vous avez compris, comme la plupart des souverains du Zhongguo, que toute information concernant un adversaire peut facilement devenir une arme contre lui. Vous avez donc mis vos talents au service de cette tâche ingrate, risquée, mais ô combien excitante et rentable. Car vous connaissez très bien le châtiment qui vous attend si l'on vous perce à jour. D'infinies tortures suivies d'une décapitation publique. Mais le jeu en vaut certainement la chandelle. Que votre loyauté aille à votre suzerain ou à votre bourse, vous savez où et comment glaner le maximum de renseignements sur les sujets les plus divers. Traités commerciaux, effectifs militaires, alliance diplomatique et même rumeurs indiscrètes, rien ne vous échappe. Ensuite, il suffit juste de savoir à quelle oreille attentive confier vos secrets.

- Brigand:
    Vous n'y êtes pour rien mais c'est la vie qui n'a pas été tendre avec vous. Certains naissent dans des palais, vous n'avez toujours connu que la crasse et la pauvreté. Il vous manquait tant de choses, et vos parents ne savaient plus comment nourrir leurs huit enfants. Ils ont même tenté de vous perdre un jour dans la forêt. Dans votre masure, vous dormiez au milieu des animaux. Quelle misère ! Comment ? Vous en faites un peu trop ? Sans doute. Comprenez bien, vous n'êtes pas d'une nature méchante, mais vous ne savez pas vraiment faire autre chose. Une vie de rapines et de plaisirs, ce n'est pas si mal que cela après tout. Mais assez bavardé, revenons-en à l'essentiel. La bourse ou la vie.

_________________
Ad mortem dies extremus peruenit, accedit omnis
Revenir en haut Aller en bas
Knil
Long Wang
Long Wang
avatar

Nombre de messages : 1037
Age : 28
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Qin: Les royaumes combattants    Mar 22 Mar - 14:16

:'(

_________________
Le pouvoir réside là où les hommes pensent qu'il réside.
Ni plus, ni moins.
Revenir en haut Aller en bas
Blaarg
Raoul Le Maou
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 31
Date d'inscription : 29/08/2013

MessageSujet: Re: Qin: Les royaumes combattants    Mar 22 Mar - 19:05

Knil a écrit:
:'(
Démissionne, il reste une place ! ;)

_________________
Ad mortem dies extremus peruenit, accedit omnis
Revenir en haut Aller en bas
pandans l'oeil
Dragonnet
Dragonnet
avatar

Nombre de messages : 186
Age : 48
Taverne : du bien et du mal !!
Date d'inscription : 03/12/2011

MessageSujet: Re: Qin: Les royaumes combattants    Jeu 24 Mar - 15:59

pour moi chevalier errant
Revenir en haut Aller en bas
Nanie
Scatha
Scatha
avatar

Nombre de messages : 1414
Age : 31
Taverne : Jupiter
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Re: Qin: Les royaumes combattants    Lun 28 Mar - 14:59

Je viens de t'envoyer mon Back, Samy :)

_________________
"I could have gone on flying through space forever." - Yuri Gagarin

"I only hope that we don't lose sight of one thing - that it was all started by a mouse."
- Walt Disney
Revenir en haut Aller en bas
Blaarg
Raoul Le Maou
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 31
Date d'inscription : 29/08/2013

MessageSujet: Re: Qin: Les royaumes combattants    Mar 29 Mar - 9:12

Voilà des archétypes plus précis pour vous donner plus d'idées: Archétypes
Ce n'est pas exhaustif mais ça explique bien quels sont les grands types de PJ rencontrés dans le futur empire du milieu et quels sont leurs capacités les plus fréquentes.

_________________
Ad mortem dies extremus peruenit, accedit omnis
Revenir en haut Aller en bas
Nanie
Scatha
Scatha
avatar

Nombre de messages : 1414
Age : 31
Taverne : Jupiter
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Re: Qin: Les royaumes combattants    Mar 29 Mar - 12:03

Merci ogrand MJ :)

_________________
"I could have gone on flying through space forever." - Yuri Gagarin

"I only hope that we don't lose sight of one thing - that it was all started by a mouse."
- Walt Disney
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qin: Les royaumes combattants    

Revenir en haut Aller en bas
 
Qin: Les royaumes combattants
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Les Royaumes Elfiques] Modélisme
» Fiche sur les royaumes de Beleriand
» fiefs et royaumes
» Les royaumes de Borée
» Les Ouvrages des Royaumes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragons, mythes et légendes... :: Pour ceux qui veulent juste causer!! :: Jeux de rôles-
Sauter vers: